TERRE DES ÉTOILES : QUAND L'UTOPIE PREND VIE EN PLEIN DÉSERT

Amoureux des grandes étendues sauvages marocaines, Pierre-Yves Marais a créé, voici 6 ans, Terre des Étoiles, un camp-lodge situé en plein désert qui se trouve être de plus au cœur d’un projet plus vaste et plus fou : créer en ce lieu et à partir de rien une véritable oasis, destinée un jour à être autosuffisante. Et ça marche ! Rencontre avec un utopiste pragmatique. 

TV5MONDE : Pierre-Yves, parlez-nous un peu de votre parcours, de votre rencontre avec le Maroc et de ce qui vous a amené à créer ce lieu.
 
Pierre-Yves Marais : Cette rencontre date de vingt ans et je n’ai, depuis, cessé d’arpenter les zones désertiques, les montagnes et les grands espaces de l’arrière-pays marocain, forgeant au fil du temps une véritable relation amoureuse avec ce territoire et ses habitants. J’ai donc décidé d’y créer, il y a 6 ans, un habitat insolite (un peu comme des cabanes dans les arbres, mais adapté au lieu et à sa culture) pour permettre aux gens de vivre le dépaysement et les sensations du désert. Sachant qu’au volet « hôtelier » s’ajoute un second projet, hors tourisme, qui est de revitaliser ce petit coin, régénérer la terre, fertiliser les sols et y faire naître une oasis, ce projet-là n’ayant été lancé qu’il y a trois ans maintenant.
 
 
TV5 : Où avez-vous décidé de vous installer, pourquoi et qu’est-ce qui caractérise votre camp-lodge « Terre des Etoiles » ?
 
P-YM : Nous nous trouvons à 25 km seulement de Marrakech, dans un petit désert, le désert d’Agafay qui doit faire quelque chose comme 400 km², une broutille au regard du Sahara, mais les sensations, la perception de l’immensité, la nature aride et vierge, toutes les conditions liées à l’expérience du désert  y sont déjà présentes…  à une demi-heure de la grande ville ! Une expérience simple et accessible qui donnera certainement à certains l’envie de davantage. Côté lieu de vie, on fonctionne naturellement sur de l’éco-construction traditionnelle : bois, pierre, toile, peaux, un bon niveau de confort et une forte intégration dans l’environnement où nos seuls voisins sont des troupeaux de chèvres en vadrouille.
 
 
TV5 : Comment les gens arrivent-ils jusqu’à vous ?
 
P-YM : Par internet principalement, des gens en recherche d’une expérience authentique du désert. Et puis, de plus en plus, par le bouche à oreille que produisent ces visiteurs satisfaits de leur expérience et qui en parlent autour d’eux.
  
 
Terre des étoiles : Le désert mais aussi... le confort !
Le désert mais aussi... le confort !
 
  
TV5 : Le camp, côté pratique : combien de couchages ? Quel genre ? Quel confort ?...
 
P-YM : Nous disposons de 18 tentes pour 20 à 30 couchages. Chaque tente proposant de vrais lits, confortables, et une salle de bain. Mais nous disposons de 6 unités éphémères représentant 12 couchages de plus (soit 42 couchages en tout), sachant qu’il nous est encore possible d’aménager quelques couchages supplémentaires en cas de nécessité. Ce qui s’avère parfois nécessaire d’ailleurs, comme à Noël où nous affichions complet ou lors de privatisations réalisées pour des fêtes de famille, des entreprises, des groupes d’amis à la recherche du Maroc éternel : simple, vrai, accueillant… La moyenne d’âge de notre clientèle oscille entre 30 et 50 ans. Certains préférant d’ailleurs dormir près du bivouac, sous la grande tente, au plus près des étoiles.  
  
 
TV5 : Parlez-nous un peu de l’oasis en création, de votre potager et de la permaculture…
 
P-YM : L’idée est de créer un lieu de vie qui soit le plus autonome et autosuffisant possible ; exactement comme sur une île. Nous produisons notre propre énergie (solaire), avons notre forage pour l’eau et récoltons celle des pluies. Le potager et le verger, encore primitifs puisque nous partons de zéro et qu’il faut peu à peu régénérer les sols, vont produire de plus en plus et nous achetons au plus près, localement, tout ce qui est nécessaire à notre ravitaillement. Voilà.
  
 
TV5 : Pierre Rabhi vous a fait l’honneur d’une visite récemment ?
 
P-YM : Oui. Nous avons récemment organisé un petit forum, des rencontres en agroécologie lors d'un séjour organisé par l'agence Point-Voyages, tachant de réhabiliter l’idée du fellah, ce paysan nourricier du Maghreb, ce paysan au sens noble du mot. Nous avons parlé de la revégétalisation du désert,  des usages respectueux et de mille autres choses ; c’était passionnant et les gens ont vraiment apprécié, je crois. Nous avions déjà, auparavant organisé une rencontre avec le professeur Henri Joyeux. D’ailleurs, nous allons de plus en plus développer notre propre programmation : yoga, qi gong, piano avec Marc Vella, géométrie sacrée… pour devenir, à terme, un centre relais et ressource de l’alternatif.
  
 
TV5 : Et côté activité, dans le camp et aux alentours, que fait-on ?
 
P-YM : Du dromadaire, du VTT, de la marche, la sieste ! (du quad et du 4x4 aussi, sur demande, même si on est moins fans). Et puis, si on le souhaite, on peut bien sûr mettre la main à la pâte, travailler la terre au jardin ou apprendre à faire des murs de pierres sèches pour lutter contre l’érosion…  
 
  
Terre des étoiles : Au-delà des hébergements, tout un projet
Au-delà des hébergements, tout un projet
 
  
 
TV5 : Le lieu est également ouvert à l’événementiel ; quel genre et avec quels avantages conférés par l’endroit ?
 
P-YM : L’avantage, c’est principalement d’entrer dans la carte postale : être dans cette étendue vierge avec, à l’horizon, la fabuleuse chaîne de l’Atlas couronnée de neige. On peut vivre ici des moments rares, raison pour laquelle, nous accueillons beaucoup de mariages et de fêtes privées, les gens se retrouvant immergés d’une heure à l’autre, à 25 km de la ville, dans un Ailleurs totalement inattendu, à la fois sauvage et accueillant.
  
 
TV5 : Vous êtes présents sur TripAdvisor. Qu'en pensez-vous ? Cela vous amène-t-il des clients ? Et les commentaires ? L’ensemble vous paraît-il « juste » ?
 
P-YM : TripAdvisor n’amène pas de clients, non ; mais cela en « confirme » un certain nombre qui nous ont trouvés ailleurs et veulent avoir des avis expérientiels ; ce qui est parfaitement naturel. Concernant ces avis, on sait ce que c’est : tout existe, c’est l’humain. Nous avons eu 2 avis très critiques, sur plus de 100, une broutille donc, mais, quand même : ça fait mal ! Néanmoins, comme j’ai pris la peine de répondre point par point posément en expliquant le pourquoi du comment, les conséquences ne sont pas dramatiques. Pour le reste, savoir si c’est « juste », que dire ? Que d’une certaine façon, TripAdvisor est devenu incontournable. Alors, on joue le jeu…
  
 
TV5 : Quand ils repartent, que disent vos hôtes avoir particulièrement apprécié ?
 
P-YM : Les énergies du lieu, sa quiétude et la gentillesse du personnel. Car il existe ici un ADN particulier et c’est l’ensemble de l’écosystème (humains compris) qui résonnent ces notes et ces valeurs que nous avons souhaité incarner.
 
  
TV5 : De quoi n’a-t-on pas parlé qui vous soit cher ?
 
P-YM : Il est important justement, je crois, d’insister sur cette dimension : le voyageur ne trouvera pas ici uniquement un lieu de tourisme et un hébergement, il y entrera en contact avec un projet, une véritable utopie au départ. Qui l’amènera, pour autant que cela l’intéresse, à faire le tour du camp et à voir comment, minuscule victoire après minuscule victoire, nous créons ici non seulement un lieu de vie, mais aussi, tout simplement, de la Vie. Car ce qui nous passionne, bien sûr, c’est d’abord cette dimension-là, ce grand projet, un élan dont chaque membre de l’équipe est porteur. Et il me semble que les gens s’enrichissent aussi de ce partage et sont heureux de participer à cette belle aventure… Comme nous le sommes, nous. 

Yoga & Stay

Suivez nous :
© 2018 - TERRE DES ÉTOILES.
Crédit photos : Boby et Fafou BRO, SAAD ALAMI, Sophie RAPP